Les Legrand-St-Pierre font de la route. Beaucoup de route. 

Les jeux de cartes Face4, développés à quatre, sont l’essence des plus beaux souvenirs de leurs escapades estivales. Ils détaillent leur incroyable parcours vers la Côte-Nord jusqu’à Kegaska au fin de fond de la 138, suivant la Transcanadienne jusqu’au Manitoba, avec comme rêve d’atteindre le Pacifique, ou encore ils relaient leurs innombrables aller-retour via la 20 entre La Prairie et Rivière-du-Loup, ville natale de Josianne.

Jeu Sul'bord d'la 20 de Jeux Face4Jeu Sul'bord d'la 20 de Jeux Face4
Sul'bord d'la 20
Jeu Sul'bord d'la 138 de Jeux Face4Jeu Sul'bord d'la 138 de Jeux Face4
Sul'bord d'la 138
Jeu Sul'bord d'la Transcanadienne de Jeux Face4Jeu Sul'bord d'la Transcanadienne de Jeux Face4
Sul'bord d'la Transcanadienne

Au téléphone, lors de sa pause du midi à la commission scolaire, Josianne me décrit les brillants membres de sa famille: son mari, Joël, jadis programmeur en informatique et chargé de projet, leur fille Anaïs, 15 ans et leur fils Louis-Noë, 11 ans. 

Dynamiques et réfléchis, c’est véritablement grâce aux enfants que l’entreprise est née. « Eux s’amusaient à créer des jeux, puis nous, on a sauté les deux pieds dedans! » explique joyeusement Josianne. 

Est-ce que Louis-Noë et Anaïs s’impliquent dans le processus créatif? C’est le moins qu’on puisse dire. L’énergique duo mène la parade! 

« Kiddi, c’est elle et lui qui ont créé ce jeu-là ! » atteste Josianne. La toute première initiative ludique de Face4, celle qui a su partir les engrenages, est un concept qui leur est justement venue d’un passe-temps classique de road-trip, que le duo a habilement transposé sur papier pour enrichir le trajet. « Pour nous, tout tourne autour de l’auto », s’esclaffe Josianne. « Il fallait occuper nos petites bêtes! » 

Boîte du jeu Kiddi de Jeux Face4Boîte du jeu Kiddi de Jeux Face4
Kiddi

Des vacances qui cartonnent

Simple comme bonjour mais infiniment divertissant, Kiddi est un jeu d’association d’idées où l’on doit réussir à rapidement faire le lien entre deux mots aléatoires du paquet, un défi tout désigné à leurs longs voyages en voiture.

« On a vraiment une belle province puis malheureusement, on la connaît peu. On se promène pas assez, donc moi je pense qu’il faut vraiment en profiter de tous ces paysages-là ». Une mission qui est sans l’ombre d’un doute en voie d’être accomplie par leurs plusieurs quiz géographiques et culturels. 

En voyage, Anaïs et Louis-Noë remplissent avec enthousiasme un petit cahier, pendant que les parents prennent des photos et quelques notes vocales.

« On est des gens curieux, alors c’est sûr que tout ce qui est musée, interprétation du patrimoine, on se dirige vers ça. C’est le genre de choses qu’on aime! »

Auront-ils d’autres destinations à ajouter à l’Atlas? Une récente exploration des Maritimes et leur plan de filer sur la fameuse route 66 pourrait peut-être nous donner des indices. Nous les laisserons nous surprendre, mais chose certaine, l’équipe Face4 est loin d’être à court d’inspiration!

« On se fait souvent des tempêtes d’idées en gang sur l’heure du souper ». Face4 leur est grandement bienvenu comme exutoire pour ces idées qui ne cessent de jaillir à toutes heures du jour et de la nuit. Des idées à revendre, et d’autres… à donner sans frais!

Semer un sentier de cadeaux

Face4 a bel et bien pris la décision d’adopter un modèle audacieux, offrant un flux continuel de jeux gratuits, parallèlement aux jeux vendus. Selon Josianne, cette pratique n’est pas tant hors du commun dans le domaine du jeu de société. Elle cite l’éditeur international Asmodee qui, lors du confinement, rendait disponible à 0$ des extraits ou des compléments de leurs grands titres. 

Plusieurs jeux Face4 sont donc entièrement gratuits, et d'autres encore sont offerts à faible coût via un abonnement mensuel sur la plateforme de soutien Patreon, où Face4 s'engage à ajouter un nouveau jeu par mois. Il suffit de l’imprimer et le tour est joué!

En plus d’augmenter la portée de la marque Face4, ce répertoire devient alors un laboratoire pour jauger l’intérêt du public avec des prototypes et des tests variés.

« La Pièce Cachée, au départ, c’était un jeu qu’on offrait comme ça à télécharger… Puis on s’est rendu compte de la popularité et du potentiel, ce qui a fait qu’on a pu le sortir en boîte ». 

Ce volet sert également à soutenir les profs de primaire du pays. « En tant qu’enseignante, dit Josianne, avoir des ressources gratuites pour finir les après-midis, pour faire des ateliers dans la classe, c’est quelque chose qui est apprécié ». 

Jeu La Pièce cachée de Jeux Face4Jeu La Pièce cachée de Jeux Face4
La Pièce cachée

À mi-chemin entre amusement et éducation

Qu’est-donc le positionnement de Jeux Face4?

Pour s’assurer d’un contenu pertinent et à jour, Joël et Josianne considèrent essentiel de s’entourer avec un comité aviseur axé sur l’apprentissage. « On a une psychologue, une orthophoniste. J’ai des collègues orthopédagogues que je peux consulter. On consulte aussi une TES (Technicienne en Éducation Spécialisée). On a une ergothérapeute », énumère Josiane. « Ces personnes-là nous donnent leur commentaires ». 

Le facteur fun demeure par-dessus tout une priorité. « Il faut que ce soit des jeux simples. Des jeux qui sont rapides à jouer. C’est comme ça qu’on fonctionne. On fait vraiment des jeux qui sont amusants au départ, puis après on va allier les compétences qu’on peut travailler ».

Ce ne sont cependant pas que les tout-petits qui pourront en bénéficier. « Notre but, c’est rassembler les familles autour du jeu. Il faut donc que les plus jeunes aient autant de plaisir que les plus grand.e.s ». Kiddi, un jeu qui encourage la prise de parole, aide non seulement avec les difficultés du langage, mais peut tout autant servir à démarrer de chouettes discussions avec nos aîné.e.s. « Au niveau cognitif pour la personne âgée, c’est stimulant aussi, parce que ça va la faire chercher des idées dans son passé, dans ses souvenirs, propose Josianne. Moi je pense que c’est ce qui nous garde jeune, cette curiosité-là, le désir de découvrir des choses ».

La proximité, de l’illustration à l’imprimerie

« Quand on a créé l’entreprise, c’était important pour nous de valoriser ce qu’on était capable de faire au Québec, dit Josianne. On s’est mis à la recherche d’imprimeries qui étaient ici, puis qui étaient capables de livrer dans des délais assez courts. De fil en aiguille, on a créé des beaux partenariats ». Face4 se réfère conjointement à l’Imprimerie Maxime à Montréal, ainsi que Momentum Éditions et Distributions à Sainte-Agathe-des-Monts, ces derniers ayant également plusieurs jeux à leur actif. 

Comment choisir ses collaborateur.trice.s? « Ce sont des rencontres humaines. Quand le courant passe, le courant passe, et ça donne le goût d’aller plus loin ». 

D’aussi proches relations d’affaire permettent à Face4 de remplir des commandes à échelle raisonnable, sans obligation d’investir d’énormes quantités que des fournisseurs d’outre-mer pourraient pourtant demander. « C’est plus facile de voir, de pouvoir réagir au niveau de la qualité, puis ça fait travailler des gens du Québec aussi ». C’est d’ailleurs à une formidable artiste locale, Amélie Martel, que Jeux Face4 a confié la direction artistique. « Le seul talent qu’on a pas, admet Josianne, c’est le dessin! Puis Amélie a cette vision. On a des fois l’impression qu’elle rentre dans notre tête. Qu’elle comprend tout sans qu’on ait besoin de parler ».

Découvrez tous les produits de Jeux Face4 disponibles sur Le Panier Bleu!

Aller plus loin grâce au coup de pouce des joueur.euse.s

Avec un support aussi solide, l’itinéraire ne peut qu’être magnifique, surtout lorsque le public se met de la partie pour donner un boost à l’engin!

Grâce aux contributions de ses client.e.s, Jeux Face4 vient de réussir sa campagne de sociofinancement sur la plateforme québécoise La Ruche, qui accompagne les entrepreneur.e.s d’ici en profondeur: une superbe structure pour enligner l’avenir du projet. « Ça a fait en sorte qu’on a comme pas eu le choix de s’arrêter, planifier. Se rendre au bout ». 

« C’est beaucoup de soutien, beaucoup d’idées au niveau marketing, mentionne Josianne. Ça nous a fait sortir de notre zone de confort. Ça a été très intéressant comme processus, on a beaucoup appris. Finalement, on est en apprentissage perpétuel avec cette entreprise-là. C’est le fun, c’est gratifiant! On a travaillé fort et on est bien content.e.s ».