Body

Stanley et Jason se sont rencontrés lors d’un voyage humanitaire en Haïti. Durant leur séjour, Stanley, lui-même d’origine haïtienne, fait goûter du beurre d’arachide épicé traditionnel à Jason, qui tombe sous le charme. C’est ainsi que naît Manba, l’entreprise québécoise de beurre d’arachides haïtien! 

Leur mission? Faire découvrir une alternative unique au beurre de cacahuètes “traditionnel” et promouvoir ce délice haïtien auprès des consommateurs québécois. 

Voici pour vous un regard exclusif vers l’univers de Manba :

1. Pour vous, ça veut dire quoi entreprendre?

Entreprendre, c'est oser. Tout ce qu'on ose faire sans garantie préalable, au sens large, c'est de l'entrepreneuriat.

2. Qu’est-ce qui vous encourage à vous lever le matin chaque jour et à continuer ce que vous faites?

Stanley : pour moi, c'est de savoir que j'ai une raison d'être, que j'ai des talents que je dois mettre en œuvre pour faire le bien autour de moi et dans ma communauté. C'est cette raison d'être qui me pousse à explorer de nouvelles opportunités d'avoir un impact à tous les jours.

Jason : de mon côté, ce sont les commentaires de nos clients qui me motivent. De savoir que les gens apprécient ce qu'on crée et en redemandent.

3. Quelle a été votre plus grande réussite en tant qu’entrepreneurs?

Il y en a plusieurs, par exemple d'avoir pu participer à l'émission Dans l'Oeil du Dragon, ce qui a été un beau privilège. Nous avons aussi été choisis pour faire partie de l'accélérateur District Ventures, fondé par Arlene Dickinson, ce qui a été une superbe opportunité. Mais surtout, notre plus belle réussite c'est d'avoir créé un produit que les gens apprécient vraiment.

4. Quel a été votre plus grand défi?

Au début, ça a été assez difficile de développer notre chaîne d'approvisionnement, puisqu'on voulait des ingrédients d'Haïti pour les transformer ici. On a beaucoup douté de la viabilité de notre projet au début, à cause de tous les obstacles qu'on a vécus. Un défi plus récent, plutôt actuel, c'est au niveau de la distribution. Il est assez difficile pour une petite entreprise en agroalimentaire de pouvoir vendre ses produits dans les supermarchés. En fait, ça coûte extrêmement cher, et le système favorise malheureusement les grosses entreprises. Donc on doit trouver des alternatives, vendre nos produits en ligne et dans les marchés publics et les petites épiceries de quartier indépendantes.

5. Quel conseil donneriez-vous à une personne voulant lancer sa propre entreprise?

Trouvez-vous un très bon partenaire en qui vous avez confiance. Dans notre cas, notre amitié est née avant l'entreprise, ce qui a été fondamental dans notre succès en tant que partenaires. L'avantage, à deux, c'est qu'on peut partager nos idées et joindre nos efforts pour réaliser notre vision.

Il faut aussi mentionner que l'entrepreneuriat, c'est quelque chose qui s'apprend tout le temps. On a beau avoir des idées et la fibre entrepreneuriale, il y a tout de même un minimum de connaissances à acquérir. Il faut absolument chercher l'information, voire la formation, pour être un bon entrepreneur. Ce n'est pas obligé d'être à travers un programme universitaire traditionnel, mais il faut se former en continu, même si c'est juste sur internet ou auprès de mentors.

6. Quel conseil donneriez-vous aux autres entrepreneurs québécois pour s’adapter aux circonstances inattendues?

Évidemment, plus que jamais, il faut avoir une présence en ligne. Pour nous, c'était déjà le cas depuis longtemps, que ce soit nos médias sociaux ou notre plateforme e-commerce. De nos jours, c'est devenu une étape incontournable.

Un autre conseil, c'est de prioriser le respect des autres, que ce soit les clients, les employés ou toute personne qui nous entoure. C'est extrêmement important de respecter les zones de confort des gens et d'être à leur écoute.

7. Pourquoi avoir choisi le nom Manba?

En fait, Manba, c'est tout simplement le mot créole pour "beurre d'arachides"!

8. Quels sont 3 mots que vos clients sont susceptibles d’utiliser pour décrire Manba?

Délicieux, délicieux, délicieux!

Mais si on doit absolument en trouver deux autres, on dirait unique et surprenant!

9. Qu’est-ce qui surprend le plus vos clients lorsqu’ils découvrent Manba?

Au début, c'est un bon goût d'arachides qu'on a dans la bouche, mais ce qui surprend toujours les clients, c'est le petit kick épicé à la fin. Lorsqu'on fait des dégustations, souvent les gens nous disent "ah, mais c'est pas épicé?". Et puis après quelques secondes, on les voit revenir une fois que le côté épicé embarque, et ils trouvent ça incroyable et vraiment unique.

10. Parlez-moi de vos produits. Qu’est-ce qui les rend si spéciaux?

Nos produits sont transformés ici à Montréal, par une petite équipe. Nos produits ont vraiment un goût riche, parce qu'on cherche vraiment à utiliser les meilleurs ingrédients tout en nous inspirant d'une recette haïtienne authentique. Ça donne un produit de qualité, avec une belle texture onctueuse et une saveur très unique.

11. Comment Manba a-t-elle évolué depuis l’idée initiale jusqu’à aujourd’hui?

Eh bien, premièrement notre nom a changé, on est passés de Mamba à Manba. On a aussi ajouté beaucoup de nouvelles saveurs et de nouveaux produits. Par exemple, on vient de lancer du beurre d'arachide avec du chocolat noir, un beurre d'amandes en 2018...

12. Pour finir, où aimeriez-vous voir Manba dans 5 ans?

On aimerait beaucoup que Manba soit la marque à laquelle pensent automatiquement les gens lorsqu'il s'agit de beurre d'arachide épicé. On aimerait aussi que Manba puisse devenir une inspiration et ouvrir la porte à d'autres produits haïtiens, mais aussi à toutes sortes de produits provenant d'autres cultures qui ne demandent qu'à être connus.

Voir la fiche sur Le Panier Bleu

Retour