Body

C’est en voyant la frustration de ses amis, lesquels n’arrivaient pas à répliquer les cocktails désirés à la maison, que Patrice Plante a décidé de lancer Monsieur Cocktail. Sa ligne de produits 100% naturels et son site web regorgeant d’astuces et de recettes sont nés d’un désir simple : celui de démocratiser le cocktail et de rendre cet art accessible à tout le monde.

Aujourd’hui, Monsieur Cocktail offre tous les outils nécessaires pour recréer n’importe quel cocktail à la maison, et ce en 4 versions : simple et rapide, classique, faible en sucre et sans alcool. Nous avons eu la chance de discuter avec Patrice Plante afin de découvrir son univers fascinant :

L'homme derrière Monsieur Cocktail

Patrice Plante, Monsieur Cocktail
Patrice Plante

1. Pour toi, ça veut dire quoi entreprendre?

Entreprendre, pour moi, c'est créer une communauté. C'est vraiment de partir du vide, partir d'une envie, et créer une communauté de partenaires, de clients et d'employés, qui sont là pour se soutenir et s'aider à améliorer le monde. On crée des communautés qui n'existaient pas avant, pour travailler ensemble vers une vision commune.

2. Qu’est-ce qui t’encourage à te lever le matin chaque jour et à continuer ce que tu fais?

Eh bien la réponse quétaine, c'est ma fille Simone.

Mais la réponse complète - en plus de Simone - c'est que mon but est vraiment de profiter du privilège d'être entrepreneur pour laisser une marque sur la planète et avoir un impact positif autour de moi. Je me lève chaque matin en me disant que je veux laisser la société, mes clients, dans un meilleur état que celui dans lequel je les ai trouvés. Avec nos créations, je veux vraiment ramener des moments de plaisir à la maison, promouvoir les ingrédients de producteurs d'ici, et laisser un meilleur avenir à ma famille et à mon équipe.

3. Quelle a été ta plus grande réussite en tant qu’entrepreneur?

Ce serait d'avoir été capables d'entrer dans la maison de nos clients et d'avoir pu vivre un moment cocktail avec eux dans leurs salons. Ça n'a rien à voir avec nos ventes ou notre portée, ou même un objectif financier ; notre plus grande réussite c'est de savoir que Monsieur Cocktail est réellement une marque qui est reconnue et en laquelle les gens ont confiance.

4. Quel a été ton plus grand défi?

Mon plus grand défi a été d'apprendre "c'est quoi un entrepreneur". Quand j'ai commencé cette aventure à la fin de 2015, je ne savais vraiment pas vers quoi je me dirigeais. Je n'avais pas de modèle d'affaires, j'étais juste un bartender qui voulait créer un projet à lui. Ma première année a été excessivement chaotique, puis je me suis réveillé en 2017 et je me suis rendu compte que j'avais une entreprise, et qu'il était temps de laisser partir l'artiste pour analyser et apprendre mon rôle d'entrepreneur.

Monsieur Cocktail, Grenadine du terroir

5. Quel conseil donnerais-tu à une personne voulant lancer sa propre entreprise?

Je pense qu'il n'y a rien de mieux pour démarrer que d'aller chercher des témoignages de personnes qui l'ont fait avant toi. Il ne faut pas avoir peur d'aller à la rencontre d'entrepreneurs qui nous inspirent. Tous les entrepreneurs que j'ai connus sont des personnes qui ont énormément de générosité, parce qu'on aurait tous voulu recevoir ce genre de soutien nous-mêmes quand on est passés par là.

6. Quel conseil donnerais-tu aux autres entrepreneurs québécois pour s’adapter aux circonstances inattendues?

Il faut d'abord profondément aimer s'adapter et relever des défis. Je dis souvent que la job d'un entrepreneur, c'est de régler des problèmes à journée longue. Cela dit, il faut aussi savoir qu'on n’est pas tous dans le même bateau ; on est dans la même tempête, mais on a tous des bateaux différents. Par exemple, Amazon a clairement un gros yacht. La première chose qu'il faut faire, c'est de faire un constat honnête de sa situation et se demander "est-ce que mon modèle d'affaires marche encore?". La réponse est malheureusement souvent non, dans lequel cas il faut prendre son modèle d'affaires actuel, le déchirer, et retourner à sa planche à dessin.

Le plus gros conseil que je puisse donner, c'est de ne pas attendre que la situation passe par elle-même lorsqu'on réalise que son modèle d'affaires ne fonctionne plus, en pensant que ça va s'arranger. Il faut tout de suite s'adapter et essayer de comprendre le marché, les nouveaux besoins des consommateurs, etc. Mobilisez votre créativité et faites preuve de lucidité pour être sûrs que vous n'êtes pas en train de frapper sur un clou qui n'existe plus.

7. Pourquoi avoir choisi le nom Monsieur Cocktail?

Ça, c'est une histoire assez drôle. Au départ, je suis vraiment parti de rien, sans aucune idée précise de ce que je voulais faire. Un ami à moi a ouvert un local de barbier et m'a donné l'opportunité de vendre quelques produits du matériel de bar dans une section de son commerce. Donc j'avais une boutique, mais pas encore de nom. Je n'avais encore aucune idée de ce que ça pourrait être, je me suis lancé dans des brainstorms assez louches de jeux de mots basés sur différents cocktails...

Finalement, un soir, j'ai participé à un événement durant lequel j'ai rencontré Geneviève Everell, "Miss Sushi". On a pris un selfie qu'elle a publié sur Instagram en y écrivant qu'elle était contente d'avoir rencontré "Monsieur Cocktail". C'est alors que je me suis dit "eh bien voilà, c'est ÇA le nom!". Aujourd'hui, la marque est rendue tellement forte que 3 personnes sur 4 ne connaissent même plus mon vrai nom, on m'appelle juste Monsieur Cocktail. Mais c'est très bien comme ça!

Découvrez les produits de Monsieur Cocktail sur le site du Panier Bleu! 

8. Quels sont 3 mots que tes clients sont susceptibles d’utiliser pour décrire Monsieur Cocktail?

Qualité, rapidité et plaisir.

9. Qu’est-ce qui surprend le plus tes clients lorsqu’ils découvrent ta marque?

Ce qui surprend le plus les gens, c'est la facilité d'utilisation de nos produits. Nous, on ne passe pas par des petites boutiques spécialisées, parce que notre objectif c'est de démocratiser le cocktail. Souvent, les gens reçoivent nos produits en cadeaux et hésitent longtemps avant de les utiliser parce qu'ils ne connaissent pas notre marque et notre mission. Puis, une fois qu'ils l'essaient, ils voient à quel point c'est simple et facile à faire, et ça change leur vie.

Une autre chose qui surprend beaucoup les gens, c'est à quel point on se soucie de ceux qui ne boivent pas d'alcool - et de tous les modes de vie. Plusieurs personnes nous remercient de leur offrir une opportunité de boire quelque chose de plus intéressant sans pour autant être obligés de consommer de l'alcool. On est aussi une compagnie pensée par des mixologues, et ça vient avec énormément de contenu, d'astuces et de possibilités d'adaptation. C'est la première fois que des spécialistes en mixologie collaborent de cette façon avec le monde de l'agroalimentaire pour créer des produits vraiment pensés pour les cocktails.

Monsieur Cocktail

10. Parle-moi de tes produits. Qu’est-ce qui les rend si spéciaux?

Chez Monsieur Cocktail, on offre des outils de bar, des sirops pour les cocktails, et depuis quelque temps, on offre aussi des boîtes à cocktails qui contiennent tout ce qu'il faut pour créer un nouveau cocktail. D'ailleurs, on travaille présentement sur une nouvelle façon de consommer ces boîtes pour explorer de nouveaux cocktails et voyager depuis sa cuisine.

Les gens ne s'en rendent peut-être pas compte, mais nos produits sont vraiment tous faits à la main. On vient tout juste de s'équiper d'une machine pour faciliter l'étiquetage de nos bouteilles à la fin, mais tous les sirops sont faits à la main. Nos ingrédients sont tous sélectionnés avec soin - des fleurs sauvages de Charlevoix, des canneberges du Centre-du-Québec, des bleuets sauvages du Lac-Saint-Jean, de la lavande de l'Estrie... Et tout est transformé sur place : toutes les macérations, notre eau tonique maison... Tout est fait en petits lots d'une centaine de litres et on goûte à chaque batch. On travaille sans arômes artificiels et sans agents de conservation, donc chaque embouteillage requiert une connaissance culinaire.

On ne parle pas souvent de la qualité de nos produits dans notre marketing, mais c'est une grosse priorité pour nous de toujours les rendre encore meilleurs et plus près de la perfection. Selon moi, il est temps qu'en agroalimentaire, on arrête un peu de faire de la science avec les aliments pour retourner faire quelque chose de plus vrai.

Enfin, chez Monsieur Cocktail, on a toujours donné environ 2 à 3% de notre chiffre d'affaires depuis 2018. Pour nous, les causes qui nous tiennent le plus à cœur sont les enfants et les maladies. Donc on finance la recherche pour combattre les maladies et redonner de l'espoir aux enfants. Chaque année, on ajoute une cause à notre portefeuille et on augmente nos dons, parce que plus on donne localement, plus c'est gagnant pour tout le monde et plus la communauté est capable de redonner.

11. Comment a évolué Monsieur Cocktail depuis l’idée initiale jusqu’à aujourd’hui?

Monsieur Cocktail a tellement changé depuis l'idée de départ. Quand j'ai démarré, je ne savais pas où je m'en allais. J'ai éventuellement décidé de créer des sirops et de créer du contenu et des recettes en ligne. Puis, on a embauché une équipe d'événementiel pour démocratiser le cocktail et éduquer les gens. Deux ans plus tard, on a abandonné ce volet-là pour nous concentrer sur la création de contenu avec une belle équipe de marketing et réseaux sociaux. Tout récemment, j'ai recommencé à faire des vidéos sur les cocktails pour donner un accès privilégié à nos clients. Désormais, notre objectif ce n'est plus de croître ou de faire plus de gains financiers, mais de donner la meilleure expérience possible à nos clients et être là pour mieux les conseiller.

12. Pour finir, où aimerais-tu voir Monsieur Cocktail dans 5 ans?

Dans 5 ans, j'aimerais qu'on soit devenus la référence pour le moment de dégustation à la maison. J'aimerais qu'on soit en mesure de conseiller les gens selon leurs goûts, leur tolérance à l'alcool, leur mode de vie - et de le faire d'une façon totalement inédite.

Vous aimez ce genre d'article? Abonnez-vous à notre infolettre afin de découvrir plus de portraits d'entrepreneurs d'ici.

Retour