Body

Bannière : Azulée Lavande

Pierre-Laurent Salin de L’Étoile a atterri dans Charlevoix en 2020. « Un beau jour, je suis venu au Festif, et je suis littéralement tombé amoureux. Des gens. Du paysage. De la bouffe! On m’a accueilli avec tellement de chaleur que je suis resté ». 

Originaire de Montréal, ce designer industriel de formation est très fier de sa région d’adoption. On sent qu’il lui a été difficile de ne me parler que d’une poignée d’initiatives dans le lot foisonnant de producteurs d’exception qu’il côtoie. Il travaille à l’Association des Gens d'affaires de Baie-Saint-Paul et chapeaute les activités du Marché Public; il est au courant, disons.

Pendant notre entretien, il s’empressera, à plusieurs reprises, de préciser que sa “liste” est incomplète, que ses habitants sont tous sans exception, industrieux et infiniment créatifs et qu’ils mériteraient chacun tour à tour, un article de fond, leur place sous le soleil… Ah! quel exercice périlleux que celui de choisir et donc d'omettre! Pierre-Laurent se commet malgré tout, avec bravoure et engouement.

Mesure

Lancée par Agathe et Charlotte, deux amies qui ont à cœur l’impact qu'elles ont sur leur environnement, Mesure offre des alternatives aux produits nettoyants industriels,  coûteux et polluants. « Les filles cherchent à actualiser les traditions d’antan, pour construire des recettes de produits ménagers en vrac. Ce qui les distingue vraiment, c’est qu’elles publient leurs recettes en ligne! Je trouvais ça super intéressant de parler de leur vision “ open source ”. C’est un modèle d'affaires assez rare et qui fonctionne bien, malgré ce qu’on voudrait nous faire croire. On se rend bien compte que c’est pas parce que l’on connait la recette du jus d’orange qu’on va arrêter d’en acheter! ». 

Crédit: Mesure, produits écologiques.

À Chacun Son Pain

Cette boulangerie contrôle toutes les étapes de sa production. « C’est un énorme succès dans la région! Une boulangerie qui fait du pain délicieux à partir de farines biologiques et locales: tous les grains, qui poussent dans la vallée de Baie-Saint-Paul, sont moulus et transformés ici. L’entreprise distribue son pain ensuite dans une de leurs trois succursales, dont une à Québec et l’autre à Beaupré. On les retrouve également dans certains IGA et Rachelle-Béry de la province. J’apprécie le circuit court dans leur production et la qualité de leur produit ».

Crédit: À Chacun Son Pain

Champignons de Charlevoix

« C’est une super initiative spécialisée dans la culture et la transformation des pleurotes. Ils en font des marinades, des pestos, des condiments vraiment hot, mais j’ai une affection toute particulière pour les marinades de chanterelles sauvages dont la recette demeure ultra secrète et que j’adore. Je n’arriverais jamais à les reproduire chez nous. La texture est vraiment “ rebondissante ” comme caoutchouteuse, mais dans le meilleur sens du terme. Les champignons résistent un brin sous la dent ».

Crédit: Sylvain Foster pour Champignons Charlevoix

Saveur Nature

« Saveur Nature C’est le bébé d’un couple de Baie-Saint-Paul qui a comme mantra:  tout se qui se trouve dans la forêt peut éventuellement se manger. Ils font entre autres du sirop forestier; une espèce d’hybride entre le sirop de bouleau et le sirop d’érable. C’est fabuleux et raffiné. Ah, et je dois vanter aussi leurs boutons de marguerites marinés, qui remplacent les câpres dans ma salade césar ou sur mes croûtons de saumon fumé. C’est un peu plus ferme d’ailleurs, légèrement aigre et amer. Il ne me reste qu’à ouvrir mon petit pot de jeunes pousses de sapin. Je ne les ai pas encore essayées, mais j’ai surtout hâte d’en mettre dans mon gin tonic! ».

Crédit: Saveur Nature

La Famille Migneron de Charlevoix

« Tout le monde connaît le fromage Migneron. C’est un produit de référence dans Charlevoix. Peu de gens le savent encore, cependant, la célèbre famille à commencer à faire fermenter et distiller leur petit lait (Lactosérum)! Ça donne une eau-de-vie un peu trouble, avec un côté lacté, un peu plus sucré, arrondi. Je l’ai déjà dit: je trippe sur les circuits courts et le commerce circulaire. Il n’y pas plus court que ça! Je salue l’initiative de revalorisation et j’ai hâte d’en faire un cocktail! ». C’est en vente à la SAQ, d’ailleurs. Son p’tit nom: Le Charlevoyou. 

Crédit : Francis Gagnon pour La Famille Migneron de Charlevoix

Safran Nordique

« Les producteurs Rénald et Geneviève font pousser du safran et le transforment sur place. Ils en font un incroyable caramel d’érable, des confitures, des gelées, des vinaigres, des eaux aromatisées, des jus et autres délices. C’est quand même fou qu’on aille ça dans la région! ».

Crédit: Safran Nordique

Azulée Lavande

« Azulée, la dame sur le Chemin de la Pointe, dans le bas de la baie, fait des brownies à la lavande qui valent à eux seuls amplement le détour. En plus, elle ouvre ses champs aux promeneurs. On peut aller la visiter et faire des visites autoguidées. C’est pas mal magique comme endroit ».

Crédit: Azulée lavande

Déco Coco

« Corinne fabrique des objets de décoration intérieurs avec des matériaux recyclés. Des lampes, des jardinières, des objets usuels, esthétiques et durables. Pour avoir été moi-même artisan, je vois le travail derrière les objets faits à la main et j’en comprends la qualité, surtout. Je sais que je peux les entretenir et les garder pendant plusieurs années. Ultimement, c’est vraiment plus économique ET écologique d’avoir une relation à long terme avec ses affaires ».

Crédit: Déco Coco

On l’aura compris en cours de route, Charlevoix déborde littéralement de trésors, ici laissés en terre, faute de temps. Pierre-Laurent s’en désole. Il pourrait continuer sans arrêt de parler des initiatives gourmandes ou éco-conscientes inspirantes, qui célèbrent la richesse du terroir et  s’opposent à l'obsolescence programmée. On perçoit dans son attitude de consommateur un respect indélébile: celui de l'environnement, d’abord, mais aussi celui du travail des gens qui innovent et qui osent aller contre le modèle commercial dominant. « Je suis moi-même en processus de démarrage d’une entreprise de récupération/revalorisation dans la région... Je salue le courage que ça prend pour s'engager dans le vide, à la rencontre d’une clientèle “ hypothétique ”, au départ. Il faut se lâcher dans le vide et ouvrir son parachute en planant... Heureusement, on a des exemples tout autour de nous qui nous prouvent que c’est possible de faire autrement et que le monde embarque », conclut-il, plein d'aplomb.

 

Vous aussi, découvrez vos commerces de quartier grâce à la fonction « À proximité » du Panier Bleu. Faites le test par ici!

 

Retour