Body

« J’ai toujours eu de la misère à m’habiller en tant que femme ronde ». Pendant longtemps, parmi les marques québécoises que Viviane Lachapelle affectionnait, aucune ne proposait de grandes tailles. Qu’à cela ne tienne: la jeune femme de 29 ans a décidé de créer sa propre griffe, spécialisée dans les tailles plus (du 10-12 au 26-28). « C’est un projet un peu égoïste, qui répond à un besoin personnel: j’ai décidé de créer la marque de mes rêves! », rit Viviane. « Je suis ma première cliente ». Mais elle veut avant tout faire des vêtements « vraiment cools » et qui ne s’affichent pas comme grandes tailles, au contraire de la plupart des marques concurrentes. Elle baptise ainsi tout simplement son entreprise avec son nom de famille.

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles directement dans votre boîte courriel? Abonnez-vous à notre infolettre en cliquant ici.

Si Lachapelle Atelier a été fondée en 2019, Viviane avait le projet en tête depuis quelques années déjà. Après des études en éducation spécialisée - elle voulait devenir travailleuse sociale -, la jeune femme bifurque et devient styliste pendant trois ans. « J’ai ensuite travaillé dans une boutique de vêtements pendant un an et demi pour prendre de l’expérience, comme ça manquait à mon expertise », raconte-t-elle. « Là, j’ai été plongée dans l’univers de la vente ». Pour Lachapelle Atelier, elle choisit le design et les tissus des vêtements, et ramène à ses patronistes des moodboards, dessins et vêtements qui l'inspirent. Elle s’est également entourée d’une équipe de couturiers.

Rétablir les bonnes proportions

« Le problème avec les grandes tailles, c’est que la plupart du temps les marques prennent un morceau fait pour un corps plus petit et l’agrandissent, donc les proportions ne sont pas bonnes », regrette Viviane. « À Lachapelle, on construit vraiment le vêtement en fonction d’un corps plus gros. La différence se voit notamment au niveau de la fourche du pantalon, du tour de bras, de l’encolure plus importante… ». Elle porte ensuite elle-même les patrons afin de voir comment le vêtement réagit sur son corps. Chaque morceau est ainsi testé et approuvé!

Pour imaginer les pièces, qui se détaillent de 50 à 200$, Viviane s’inspire de son expérience personnelle et de sondages qu’elle mène auprès de sa communauté. Son style? « Du prêt-à-porter minimaliste, japonisant et féminin », résume-t-elle. « Je veux que les vêtements soient également versatiles pour pouvoir être portés à l’année, et ajustables, car les personnes de grande taille ont souvent un poids qui fluctue. Ma clientèle est aussi dans l'âge d’avoir des enfants, donc je priorise les vêtements extensibles et confortables ».

Acheter québécois, « un rapport différent avec ce que l’on porte »

L’autre particularité des vêtements de Lachapelle Atelier, c’est d’être pensés et conçus à Montréal. Car si Viviane a à cœur d’acheter québécois, il lui a longtemps été impossible de s’habiller avec des marques d’ici. « Je voulais encourager le mouvement local, que je trouve génial. Montréal est très innovatrice et il y a des designers vraiment cools », raconte la créatrice. « Mais je ne pouvais pas soutenir ces marques car je ne trouvais jamais ma taille et je ne rentrais tout simplement pas dans les modèles ». 

Pour l’entrepreneure, le mouvement local permet aussi de s’assurer d’avoir un vêtement d’une certaine qualité, de savoir qui a travaillé dessus et qui en a eu l’idée. « C’est un rapport différent avec ce qu’on porte ». Mais si Viviane sent que l’aspect local est important pour la majorité de sa clientèle, rien n’est gagné d’avance, et il faut encore éduquer les gens sur l’achat québécois.

Crédit: page Facebook de Lachapelle Atelier

En attendant, la jeune marque commence à se faire connaître, que ce soit via son site Web ou ses points de vente physiques (une boutique dans le Vieux-Longueuil et le magasin Station Service à Montréal). La créatrice participe également à un pop-up durant la Semaine de la Mode. « J’aimerais bien avoir ma boutique à Montréal, mais avec la pandémie je me concentre pour le moment sur la vente éphémère et la recherche, en rencontrant les clients pour voir quels sont les besoins », explique Viviane. À venir dans les prochaines années: des robes de mariée sur mesure et des maillots de bain signés Lachapelle Atelier

Cliquez ici pour explorer les produits et différents points de contact de Lachapelle Atelier en visitant sa fiche sur Le Panier Bleu! 

 

Pour continuer les découvertes, parcourez la variété de vêtements grandes tailles disponibles dans les commerces du Québec par ici.

Retour