Body

En matière de marketing, il n’y a rien de plus précieux que de rester en contact avec vos client.e.s. L’infolettre s’avère être un moyen très efficace et abordable de faire de la promotion pour vos produits et services, de fidéliser votre clientèle, en plus de lui offrir une valeur ajoutée. 

Évidemment, il faut envoyer à vos abonné.e.s une infolettre qui les concerne avec du contenu pertinent. Pour parvenir à acheminer une communication intéressante par courriel et à rejoindre un maximum de personnes, plusieurs éléments sont à prendre en considération.

C’est ce que l’on vous explique en 5 étapes simples!

Étape n°1: choisir le bon outil d’envoi de courriel

Homme et femme devant un écran

Les outils qui permettent de construire des infolettres ont beaucoup évolué avec les années. En plus de pouvoir utiliser plusieurs blocs de contenu prédéfinis pour vous simplifier la tâche, la plupart des outils et des applications vous donnent accès à plusieurs résultats. Il est donc plus facile pour vous de voir si vos infolettres ont de bons taux d’ouverture, si les abonné.e.s sont en croissance ou si, à l’inverse, de moins en moins de gens reçoivent vos envois.

Ainsi, vous aurez accès à de nombreux indicateurs de performance et de données comme l’engagement des abonné.e.s, leurs intérêts, les données démographiques, et plus encore.

Dans la mer d’outils d’envoi de courriel qui existent, nous en avons sélectionné 5 qui correspondent à différents besoins d’entreprises et de commerces. 

Tableau comparatif logiciels infolettres

Certaines de ces plateformes offrent un service de départ assez complet et gratuit qui vous permettra de l’essayer avant de vous lancer comme il faut!

Étape n°2: définir à qui on s’adresse

Femme devant un tableau blanc

Avant d’entamer la rédaction de vos infolettres, il faut se questionner sur leur cible. 

  • À qui s’adresse-t-on: qui recevra, lira, ouvrira et cliquera sur notre infolettre? 
  • Quel est l’objectif de notre infolettre?
  • Quels sont les intérêts du lectorat?

Ces trois questions devront toujours être le centre de votre création de contenu et de votre stratégie de marketing par courriel. 

La segmentation

En fonction des éléments qui démarquent l’audience, vous serez peut-être amené.e à séparer votre lectorat en groupes distincts. C’est ce qu’on appelle communément des segments.

Vous pourrez donc avoir une liste principale qui inclut tou.te.s vos abonné.e.s, mais également créer plusieurs segmentations pour envoyer du contenu personnalisé selon les intérêts de certains contacts. Par exemple, si votre commerce se spécialise dans les chaussures pour la famille, il pourra être intéressant de segmenter vos abonné.e.s en fonction de leurs préférences dans les styles de souliers ou dans la confection (sandales, bottes d’hiver, hommes, femmes, enfants, etc.).

Sachez que même si votre commerce a une clientèle très variée, il est possible que certains contenus rejoignent moins de gens que d’autres. Il faut donc explorer l’option d’envoyer du contenu qui est pertinent seulement pour un petit pourcentage de vos abonné.e.s. Ainsi, il y aura des communications plus globales et d’autres plus spécifiques qui vous permettront de fidéliser vos lecteurs et lectrices en leur adressant un contenu personnalisé. 

L’évolution et l’adaptation

Il faut savoir que la création et l’envoi d’infolettres pertinentes seront toujours un travail en cours (work in progress). Oui, vous devrez partir sur de bonnes bases. Oui, vous devrez savoir à qui vous vous adressez. Et oui, vous devrez produire du contenu pertinent pour vos abonné.e.s.

Mais comme la plupart des canaux et des actions numériques, rien n’est coulé dans le béton! C’est pourquoi il faut analyser les performances des infolettres pour déceler ce qui fait grimper votre taux de clic et ce qui ne fonctionne plus. Vous pourrez adapter vos visuels, vos textes, vos sujets et vos promotions selon ce qui vous offre un bon taux d’ouverture et d’excellentes retombées financières. 

Étape n°3: rédiger en fonction du message que vous souhaitez envoyer

Cahier de notes et ordinateur

On ne le dira jamais assez: plus que jamais, le contenu doit être pertinent et s’adresser directement à votre audience.

Après avoir défini à qui s’adressent vos envois, il sera important de rédiger en fonction de cette donnée. C’est comme ça que vous pourrez choisir le ton approprié pour vos communications ainsi que le type d’infolettres que vous souhaitez créer. En voici quelques-uns:

  • Promotionnel
  • Nouveauté
  • Annonce (mise à jour) par rapport au commerce
  • Demande de don
  • Portrait
  • Sondage
  • Concours

Il est important de noter que les infolettres de votre commerce peuvent avoir plus d’un style. Par exemple, si vous envoyez quatre infolettres par mois, il est fort possible qu’une de celles-ci parle d’une nouveauté en magasin, que l’autre promeuve une promotion exclusive en ligne, que la troisième annonce un concours et que la dernière demande l’avis des abonné.e.s via un sondage. 

Par contre, une infolettre (un envoi) doit préférablement comporter un seul message. C’est-à-dire que si vous voulez parler d’un concours, il est mieux de n’aborder que ce sujet dans l’infolettre. Sinon, vous devez essayer de mettre un ou deux sujets de plus, mais très concis, pour éviter que votre lectorat ne se perde et manque le message principal. 

Étape n°4: connaître la structure d’une infolettre 

Schéma tableau blanc

Savez-vous quels sont les bons termes pour désigner les différentes parties d’une infolettre? Les voici!

Objet

C’est le titre de votre infolettre. C’est la première chose que vos abonné.e.s voient lorsqu'ils et elles reçoivent vos communications; l’objet doit avoir du mordant! En peu de caractères (environ 55), il doit inciter les gens à ouvrir l’infolettre pour la consulter. 

Sous-titre (subheader)

C’est ce qui apparaît juste après l’objet. Sur un téléphone mobile, le sous-titre s’affiche généralement en dessous de l’objet alors que sur un ordinateur, il se trouve plutôt à droite ou en dessous. Il aide à ajouter un complément d’information à votre objet.

Bloc de contenu

Le bloc de contenu peut prendre deux formes: celle d’un bloc complet avec une image, un texte et un bouton d’appel à l’action. Il peut aussi parfois s’agir que d’un type de contenu par bloc, c’est-à-dire: un bloc = image, un bloc = un texte, un bloc = bouton d’appel à l'action. 

Bouton d’appel à l’action

C’est le bouton qui vous permet d’ajouter un lien. Même si certains blocs de contenu pour les textes et les images permettent d’intégrer des liens, le bouton d’appel à l’action est le point central où vous invitez les gens à cliquer. C’est un indicateur visuel et marketing très important.

En-tête

C’est le premier bloc de contenu qui se trouve dans votre infolettre. Vous risquez d’en créer un qui sera le même pour toutes vos infolettres. C’est à cet endroit qu’on retrouve votre logo ou des liens vers vos réseaux sociaux ou les sections de votre site Web. Le plus important est d'ajouter au moins votre logo et qu’il soit cliquable afin que les gens puissent se rendre sur votre boutique en ligne directement.

Bas de page

C’est là que se trouvent les mentions légales, le bouton pour se désabonner à l’infolettre et parfois les liens vers vos réseaux sociaux et autres plateformes pertinentes.

Adresse du destinateur

Vous devrez entrer une adresse de destinateur pour chaque envoi. Il s’agit de l’adresse courriel que l’abonné.e voit lorsqu’il ou elle se demande qui a envoyé l’infolettre.

Adresse de réponse

L’adresse de réponse peut être identique ou différente de celle du destinateur. Cela dépend, entre autres, de si vous voulez recevoir des réponses d’abonné.e.s à votre infolettre. 

Étape n°5: concevoir une infolettre optimisée 

courriels

Comme abordé dans la première étape, la plupart des plateformes d’envoi de courriels offrent des gabarits par défaut. Certains sont de bases alors que d’autres sont plus personnalisables afin de rendre votre infolettre unique sans vous casser la tête.

Vous pourrez donc créer vos envois de façon efficace. Il faut par contre appliquer quelques notions de base dans la création de toutes vos infolettres dans le but qu’elles respectent certains critères. 

Un bloc de contenu = une idée

On entend par là que pour chaque bloc de contenu ajouté à votre infolettre, seulement une idée (ou message) doit y être attachée. Cela vous permettra de rédiger un texte court qui va droit au but pour garder l’attention de votre clientèle et de l’inciter à cliquer sur le lien qui se trouve dans le bloc de contenu. 

Intégrer des appels à l’action

Idéalement, chacun de vos blocs de contenu sera cliquable. Il est tout de même essentiel d’ajouter un bouton avec un appel à l’action clair qui indique au lectorat qu’il peut cliquer pour en savoir plus ou pour acheter. On conseille de ne pas toujours mettre le même texte dans vos appels à l’action. Cela pourrait donner l’impression à votre lectorat que vous voulez absolument qu’il fasse toujours la même action, peu importe le message que vous leur envoyez.

Opter pour un design épuré

L’infolettre doit être lisible et facile à comprendre. S’il y a trop d’images, de couleurs, de polices différentes et de boutons d’appels à l’action partout, l’abonné.e ne lira pas et ne cliquera pas sur votre infolettre. 

Choisir une longueur d’infolettre optimale

Les formules magiques sont rares, mais les formules gagnantes le sont beaucoup moins! En optant pour une infolettre avec un ou deux messages seulement et avec un design épuré, vous vous assurez de déjà répondre à ce critère.

Quelques conseils à garder en tête

En plus des cinq étapes mentionnées plus haut, il est impératif de veiller à ce que certaines règles soient respectées en tout temps lorsque vous créez et envoyez des infolettres. Parmi celles-ci, on retrouve:

  • Un lien de désabonnement doit se retrouver dans chaque infolettre. Il s’agit de la Loi canadienne anti-pourriel qui implique de nombreuses clauses, dont celle d’avoir le droit de se désabonner à toute infolettre, à tout moment. 
     
  • L’abonnement à votre infolettre doit se faire de manière consentante et tacite, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas ajouter d’adresses courriel ou de listes de contacts parce que vous les avez achetés. Cela implique aussi que vous devez avoir reçu l’autorisation tacite (case à cocher, formulaire à remplir, etc.) d’une personne pour pouvoir l’ajouter à vos abonné.e.s. 
     
  • Il est crucial de concevoir un calendrier de planification afin de régulariser vos envois d’infolettre. Les abonné.e.s s’attendent à recevoir des nouvelles de votre commerce, alors ne disparaissez pas pendant 6 mois!
     
  • Ne vous précipitez jamais. Optez plutôt pour un processus plus long qui implique de faire réviser, tester et corriger vos infolettres par des tiers avant de faire un envoi. 
     
  • Pour s’améliorer ou pour connaître une croissance, il faut analyser les performances de vos envois. C’est ainsi que vous saurez s’il y a de gros changements à apporter.

La création d’une infolettre pertinente qui est envoyée sur une base régulière peut vous permettre de rester en contact avec votre clientèle actuelle, mais également de l’agrandir. C’est donc un canal de communication auquel il faut prendre soin parce qu’il vous offre un monde de possibilités!

Retour