Body

Les créations Alphabet sont faites à Montréal, dans un atelier de 10 000 pieds carrés divisé en plusieurs zones (acier, bois, couture…) Si la firme est le secret bien gardé du design québécois, ses produits commencent à se faire remarquer, du SOUK au Salon du Design de Montréal en passant par l’Interior Design Show de Toronto. Alphabet a notamment conçu le mobilier du chalet-boutique Hinterhouse et l’aménagement intérieur du café montréalais Saison des Pluies. « Notre philosophie est d’offrir un mobilier le plus intemporel possible, et de miser sur la qualité et la solidité des objets, résume Joël Desmarais, fondateur de la firme. On veut s’échapper du piège de la mode pour avoir des objets qui passent d’un décor à l’autre. »

Chalet-boutique Hinterhouse
Chalet-boutique Hinterhouse


Pour faire vivre son atelier, Joël a diversifié l’offre avec une branche spécialisée en événementiel, Kermesse, qui travaille entre autres avec MURAL et les festivals d’Evenko. « Je gardais Alphabet comme une division pour s’exprimer et avoir une volonté de design plus pointue, qui ne répond pas à la demande d’un client, explique le fondateur. Je l’ai toujours vue comme une division d’expression artistique et esthétique. » Puis la pandémie s’invite dans le portrait, et l’atelier du Mile-End voit ses contrats en événementiel disparaître les uns après les autres. L’équipe est alors redirigée vers Alphabet ; la COVID-19 permet finalement à l’entreprise de mettre plus de temps et de main d'œuvre au développement de cette division.

Versatilité

Depuis, la firme a quasiment doublé son offre en mobilier et objets pour l’intérieur. « Les gens sont plus à la maison, donc ils ont envie d’investir dans leur chez-eux », indique Joël. Alphabet devrait dévoiler prochainement de nouvelles créations, pour toutes les pièces de la maison : un bureau, des lits, une poubelle, de nouvelles tablettes, des étagères… Des objets variés, mais toujours dans la légèreté et selon l’esthétique de la marque. L’autre concept important pour Alphabet, c’est la versatilité.

« On a un style assez moderne, mais par sa simplicité le mobilier peut s’intégrer dans plusieurs types de maison, insiste le designer. C’est là-dessus qu’on met l’accent, pour ne pas que le mobilier soit adapté seulement à une pièce. »
 
Chalet-boutique Hinterhouse
Chalet-boutique Hinterhouse

Les chaises trouvent ainsi leur place dans la salle à manger comme dans le bureau, le tabouret peut servir de table à café dans le salon ou de table de chevet dans la chambre… Les formats, compacts, sont pensés de façon à convenir à un appartement autant qu’à une maison. « On essaie d'accommoder l’espace intérieur avec des meubles qui peuvent bouger d’une pièce à l’autre. On veut offrir des endroits agréables pour travailler, mais aussi pour lire, s’instruire ou se divertir, dans un lieu où on a envie d’être, indique Joël. On a tous besoin de renouveau et de changer un peu notre aménagement, surtout en ce moment où on passe beaucoup de temps à la maison : on a donc créé du mobilier qui permet de se réinventer d’une saison à l’autre dans le même espace. »

Mêler le salon au bureau

Alphabet a également dévoilé une série d’objets adaptés au télétravail, dont une jolie chaise avec pupitre intégré. Exit la pièce à part, souvent reculée ou au sous-sol, on travaille dorénavant de partout dans la maison. « Le bureau, c’est souvent la pièce qui ne sert à rien d’autre, où l’ambiance est parfois dure à créer, note le designer. Et les gens qui vivent en ville n’ont parfois pas cette pièce en plus. Nous, on veut mélanger le salon au bureau plutôt que de créer une pièce à part, en concevant des objets qui permettent d’avoir une aisance de travail dans la journée mais de retrouver une qualité de repos le soir. »

Pupitre - Crème


Bref, si Alphabet n’était au début « pas la division qui aidait à payer le loyer », elle fait sa place six ans plus tard dans une entreprise qui s’est transformée pendant la crise. C’est aujourd’hui la division que pousse Joël, et, après une année de défis, c’est là qu’il voit l’avenir. Alphabet a décollé en partie grâce à la pandémie, mais aussi grâce à l’engouement des Québécois pour l’achat local. Un engouement que le designer espère voir aller au-delà d’un effet de mode.

« J’aimerais que les gens voient que ce n’est pas juste pour "encourager l’entreprise" qu’on achète local, mais aussi pour tous les autres bénéfices, dont des produits de meilleure qualité. J’aimerais que le virage du local soit pris pour d’autres raisons et s’ancre dans nos façons de faire. À Alphabet, on est local mais on a aussi une autre plus-value... »
L'atelier Alphabet


Vous trouvez tout pour embellir votre intérieur chez nos commerçants d'ici! Découvrez leurs produits sur Le Panier Bleu.

Retour