Body

Lorsque le mercure du thermomètre se met à rétrécir, un latte épicé nous fait toujours l’effet d’une petite laine qui emmitoufle le palais… en moins piquant, idéalement!

Revêtons donc ces curieuses cucurbitacées d’un manteau d’aromates automnaux : cannelle, muscade, gingembre, clou de girofle et comme clou du spectacle, un peu de piment de la Jamaïque.

Ces cinq perles rares sont disponibles dans leurs boutiques en ligne respectives, sur place, et dans de nombreuses boutiques spécialisées en bières du Québec :

Âle-O-Ween, bière forte à la citrouille par Le Trèfle Noir

Cet incontournable de la saison nous arrive tout droit de Rouyn-Noranda, sous forme d’une petite canette ornée d’un lapin cornu (ou l’élusif jackalope). Une fois versé, le liquide ambré nous dévoile ses saveurs de pain aux bananes, relevées par une chaleureuse touche de whisky vanillé. Chaque gorgée donne envie de se blottir davantage dans un tas de feuilles écarlates.

Trèfle noir

Toussaint, porter à la courge par La Souche

La rumeur parle d’une saprée apparition de butternut géante au beau milieu d’un ténébreux potager de Stoneham! Ce brassin foncé est d’une fraîcheur surprenante, rappelant la vigueur du thé des bois sur un tapis de toffee, suivis d’une pointe poivrée qui rend la pinte particulièrement potable. Parfait pour accompagner une soupe au cari bien orangée.

Knightmare, porter à la citrouille et aux épices par 4 Origines

Crédit photo : Iso Multimédia

Sur le bord du Canal Lachine rode un sombre cavalier à la tête illuminée. Voici une ale noire qui emprunte un tout autre chemin. La recette ose marier sirop d’érable, miel et lactose pour une rondeur surréelle. On ajoute des flocons d’avoine pour une texture on ne peut plus onctueuse. Une fois l’épaisse mousse aspirée, on sent fondre une bouchée de tire éponge. Ce bonbon donne envie d’attaquer au grand galop quelques sentiers moins fréquentés. 

Sirop de citrouille épicé par Monsieur Cocktail

Comment ajouter un doux frisson à vos boissons? Une once à la fois! On y troque le sucre blanc traditionnel pour du sucre de canne biologique et de la cassonade. On rehausse ce mignon flacon d’une savante dose d’épices, et si la citrouille au naturel n’amène parfois qu’un goût discret, sa chair, une fois rôtie, apporte d’envoûtantes effluves caramélisées. En plus de ces ingrédients frais et vrais, la recette se distingue par la macération d’un caviar de vanille de Madagascar.

Caramel à la citrouille épicée par La Lichée

Ce dessert bonus provenant de Québec risque de susciter tout un émoi. C’est un délirant délice bien beurré, comme une parfaite tartelette sans se bâdrer avec la croûte. Bien que tartiner le tout soit une option respectable, nous avons ouï-dire qu’une cuillerée dans son café ferait des malheurs. Profitez-en pendant qu’il en reste sur les tablettes!‍

Retour