Body

Il n’y a pas que les plantes et les arbres qui reprennent vie avec les premières douceurs du printemps, nous aussi! Les températures plus douces donnent la motivation nécessaire pour sortir et profiter au maximum de nos temps libres en nature. À la recherche d’une destination le temps d’une randonnée en solo, entre ami.e.s ou en famille? Par ici!

Vous souhaitez recevoir nos meilleurs articles directement dans votre boîte courriel? Abonnez-vous à notre infolettre en cliquant ici.

Jardin botanique de Montréal

Avec sa superficie de 75 hectares, le Jardin botanique de Montréal est le deuxième plus grand jardin au monde, derrière les Jardins botaniques royaux de Kew, à Londres. Accessible en transport en commun ainsi que pour les personnes à mobilité réduite, ce havre de paix en pleine ville est une très belle façon de profiter du printemps. On peut découvrir dans ses nombreux jardins thématiques des installations et d’innombrables arbres en fleurs au printemps. Ajoutons à ces espaces extérieurs les magnifiques serres où différents décors permettent de faire un bain de forêt… à l’intérieur! On répertorie un peu plus de 5 km de sentiers, mais on peut en compter encore plus en déambulant sur les lieux. Le Jardin botanique fait partie des espaces gérés par Espace pour la vie, qui inclut aussi le Biodôme, la Biosphère, l’Insectarium et le Planétarium Rio Tinto Alcan. 

jardin botanique de Montréal
Jardin botanique de Montréal

Parc des Chutes-Dorwin à Rawdon

Bordés d’arbres, les sentiers du parc des Chutes-Dorwin sont tantôt parfumés par les aiguilles de pins, tantôt bercés par le chant de la rivière Ouareau et des chutes. De nombreux bancs et une aire de pique-nique installés dans le parc permettent de s’asseoir et de profiter du décor. Le lieu qui attire les regards est certainement la chute Dorwin, à laquelle le parc doit son nom. En prêtant attention, on peut apercevoir parmi les pierres les traits du sorcier Nipissing qui, selon une légende algonquine, fut changé en pierre pour avoir tenté de s’en prendre à la jeune Hiawitha, fille de Sachem. Un panneau d’interprétation permet de découvrir la légende. Les chiens en laisse sont les bienvenus! 

Chute forêt Rawdon
Parc des Chutes-Dorwin

Sentier du Cabouron à Saint-Germain-de-Kamouraska

Difficile de ne pas tomber en amour avec le Bas-Saint-Laurent, particulièrement pour son décor fait de plaines et de rivages. À défaut d’avoir de grosses montagnes, la région bénéficie d’un phénomène rocheux très intéressant: des monadnocks - aussi appelés inselbergs. On les identifie facilement, car leur principale caractéristique est d’être «un relief isolé». En d’autres mots: une masse rocheuse au milieu d’une plaine. Sur le sentier du Cabouron, on arpente un de ces célèbres monadnocks pour accéder à un point de vue incroyable sur la région. Le sentier fait 4 km (linéaire) et monte très graduellement. Chemin faisant, on quitte graduellement la forêt mixte pour rejoindre le sommet rocheux où quelques pins gris poussent en arbustes. L’accès au sentier est gratuit et c’est coup de cœur garanti. 

Sentier du Cabouron Kamouraska
Sentier du Cabouron

N'oubliez pas de vous procurer d'excellentes bottes de randonnées, afin d'être le plus confortable possible lors de votre excursion! Trouvez tout ce qu'il vous faut par ici.

Les Marais du Nord à Stoneham-et-Tewkesbury

Le riche écosystème des Marais du Nord grouille de vie dès les premiers mois du dégel. Grâce à des structures de bois comme des ponts, ponceaux, trottoirs et belvédères, ses quelque 7 km de sentiers sont protégés par la fameuse bouette printanière. Situé près du lac Delage, le décor se démarque par la présence des montagnes au loin, avoisinant le massif du lac Jacques-Cartier. Les randonnées sillonnent les marais où vous pouvez observer des oiseaux (194 ont été répertoriés!) tout comme des mammifères. Plusieurs panneaux d’interprétation ont été installés pour permettre de découvrir les spécificités de ces lieux dédiés à la préservation de la nature, situés à 20 minutes du centre-ville de Québec. Pour les adeptes de sports nautiques, il y a une mise à l’eau qui permet de naviguer en canot, en kayak ou en SUP dans les méandres de la rivière Hudson!

Marais du Nord
Les Marais du Nord

Parc national des Îles-de-Boucherville

En plein cœur du fleuve Saint-Laurent, le parc national des Îles-de-Boucherville est un îlot de verdure. L’archipel contient une diversité impressionnante de milieux naturels: champs, boisés, marécages… qui accueillent tout autant de formes de vie animale. Le parc est accessible en voiture, mais également à partir de traversiers exploités par la compagnie Navark, et ce, depuis l’île de Montréal et depuis la rive sud, à Boucherville. On peut aussi facilement s’y rendre à vélo. La trentaine de kilomètres de sentier des Îles-de-Boucherville est formée d’un sol plat, large et très bien entretenu. Les paysages et points de vue de ce parc national permettent définitivement de profiter du beau temps printanier. 

Parc national des îles-de-boucherville
Parc national des Îles-de-Boucherville

Bien sûr, ceci n’est qu’une maigre sélection en comparaison à toute l’offre de randonnées que le Québec contient. Selon vos destinations, que ce soit un jardin ou un arboretum, il est toujours bon de prendre le temps de s’informer de l’état des sentiers (rappelons que plusieurs régions ont encore de la neige en avril). Le printemps est une période de transition pour la nature aussi. Bonne randonnée!

Avez-vous tous vos essentiels pour partir en randonnée? Consultez notre article pour vous équiper pour votre prochaine sortie dans les sentiers du Québec!

 

Retour